Faire soi-même son rhum arrangé

Qu’est-ce qu’un rhum arrangé ? C’est une boisson alcoolique dans laquelle ont macéré des fruits, des feuilles, des zestes des écorces et même des épices. Il contient très peu de sucre et c’est pourquoi il est plutôt consommé en tant que digestif, contrairement au punch qui se boit uniquement en apéritif. Quelles sont les étapes à suivre pour fabriquer un bon rhum arrangé ?  La réponse ci-dessus.

De quels matériels a-t-on besoin ?

Il faut savoir que le rhum arrangé se conserve dans un contenant en verre. C’est donc le premier matériel à avoir. Vous pouvez prendre un bocal ou une dame-jeanne à large col que vous pourrez fermer hermétiquement. Vous aurez également besoin d’un couteau et éventuellement d’un économe, d’une planche à découper, d’un dénoyauteur… cela va dépendre des ingrédients que vous choisirez.

Vous pouvez décider de laisser votre rhum dans le bocal ou de le transvaser dans une bouteille en verre, dans quel cas vous aurez besoin d’un entonnoir. Il se peut également que vous utilisiez un pressoir ou un extracteur de jus et enfin un tamis ou un filtre à café.

Quels sont les ingrédients pour faire un rhum arrangé ?

Pour réussir son rhum arrangé, il ne faut pas y aller de main morte en ce qui concerne la qualité des ingrédients.

  • Le rhum

On privilégie le rhum blanc de préférence agricole, mais un traditionnel ou industriel fera tout aussi bien l’affaire. Un rhum à 50° est idéal toutefois, cela dépendra de vous. Et surtout, choisissez-en un que vous appréciez.

  • Les fruits

Sélectionnez des fruits frais et matures. Pour commencer, ne vous aventurez pas à mélanger des saveurs, cela pourrait tourner au vinaigre. Essayez d’abord avec un fruit à la fois

  • Les épices

De même pour les épices, pas plus d’une épice lorsqu’on débute. Quoi qu’il en soit, utilisez des épices brutes telles que des bâtons de cannelle ou des gousses de vanille de Madagascar par exemple.

En général, on mélange autant d’alcool que de fruits. Par contre pour les épices et les ingrédients secs, il en faudra plus de rhum. Toutefois cela dépendra également de votre goût.

La préparation du rhum arrangé

Rentrons maintenant dans le vif du sujet, la préparation du rhum. Après avoir épluché et dénoyauté vos fruits, découpez les petits morceaux et insérez-les dans le contenant. Vous pouvez aussi choisir de les presser. Versez le rhum et fermez hermétiquement le bocal si possible avec un bouchon de liège.

Laissez macérer pendant quelques semaines à quelques mois à température avoisinant 20 °C à l’abri de la lumière et de l’humidité. Pour les épices, il faut parfois attendre jusqu’à six mois de macération. Pour éviter d’avoir un rhum arrangé d’agrumes amer, changez les fruits toutes les deux semaines. Entre temps, remuez la préparation de temps en temps.

Une fois la macération terminée, vous pouvez soit retirer les fruits soit les presser si ce n’est déjà fait. Ajoutez du sucre ou pas selon votre préférence. Filtrez le mélange avant de le transférer dans une bouteille et le tour est joué.