Le secret de la bonne cuisine du Liban

Vous ne le savez peut-être pas mais les phéniciens, habitants de l’actuel

Liban, et les syriens antiques étaient considérés par les Romains comme

d’excellents apprentis en boulangerie de part la finesse de leur goût et leur

doigté.

boulanger

Ainsi le gourmet gréco-sicilien Archestratus (4ème siècle avanc J-C) recommandait que pour avoir les meilleurs résultats il fallait embaucher les boulangers phéniciens et lydiens (partie de la Turquie actuelle).

La qualité de la cuisine libanaise ne date pas d’aujourd’hui donc !

C’est d’ailleurs eux qui semblent avoir créer les premiers sandwichs attestés

dans l’Ancien Testament. On n’est donc pas surpris de découvrir une cuisine libanaise riche en saveurs, qui peut se déguster de partout, même à la maison si vous optez pour la livraison de plats libanais à domicile.

Les mezzés, qui se dégustent partout dans le monde ou autour d’un arak en

écoutant les histoires d’un “hakawatis” ou conteurs traditionnels libanais,

proche cousin du troubadour, ont aujourd’hui conquis le monde.

Le taboulé, le vrai pas celui à l’Européenne, riche en menthe, huile d’olive et en citron, est à même à vous transporter à la porte du palais des milles et une nuits.

A moins que vous souhaitez découvrir les kebbé, boulgour, viandes ou

légumes pilés avec des aromates ?

Véritable plat familiale, il a pendant longtemps était réalisé à l’aide d’un mortier en pierre, le “jurn”, qui trônait dans chaque cuisine.

Les plats à la fève sont au cœur de la cuisine du Levant : sustentant bien

des appétits, la fève ou “foul” est riche nutritionnellement et peut

remplacer la viande dans votre apport quotidien protidique.

Le foul medammas, fèves à l’huile d’olibe, est un plat traditionnel du mezzé.

A moins que vous ne fondiez sur le “malban”, l’ancêtre du nougat.

Fabriqué depuis l’Antiquité au Proche Orient, il est confectionné à base d’amandes, de miel et d’épice.

Les Grecs en raffolaient et avaient mis au point une version aux noix,
le nucatum qui deviendra plus tard le nougat.

Le malban; nougat mou, est traditionnellement fait de jus de raisin, fourré de noix ou de pistaches.