La préparation des truffes

Le mot truffe est un nom générique attribué à un champignon qui se développe longtemps dans le sol aux pieds d’arbres spéciaux dont les racines sont propices à sa croissance. Il s’agit en réalité d’une spore microscopique qui, lorsque toutes les conditions sont réunies, se développe pour avoir cette forme bombée caractéristique. Depuis des siècles, la truffe est prisée pour sa saveur et ses senteurs alléchantes incomparables.

Avant la phase de la cuisson

Les apparences sont parfois trompeuses. Le physique assez disgracieux de la truffe pourrait lui valoir d’être repoussante. Ce serait sans tenir compte de son goût exquis et de son délicieux parfum. Ces deux atouts que présente cet aliment sont fragiles et la question de sa conservation se pose vite. On ne doit pas oublier de nettoyer une truffe fraiche. Ensuite, la garder dans un bocal hermétique mis bien à l’abri au frigo par exemple. Mais ne surtout pas la laisser dans un environnement ouvert et très aéré. Car cela aura pour effet prolongé de la dépourvoir de sa richesse. Sa congélation est un moyen de garder sa fraîcheur très longtemps. Les basses températures garderont sa saveur intacte. Et elle sentira aussi fort et aussi bon que si on venait de la sortir de la terre. Pour la décongeler, c’est simple. Il suffit qu’on la place dans un évier ou toute autre chose, une petite bassine remplie d’eau. Eau à changer régulièrement par souci d’efficacité. Autre chose, lorsqu’on envisage de préparer la truffe avec des céréales, des tubercules ou même des légumes, on peut la placer dans un même bocal fermé que l’ingrédient qui l’accompagnera. Il y aura échange et l’aliment s’imprégnera cette dernière. Résultat, on aura un repas parfumé à la truffe absolument délicieux.

La phase de cuisson proprement dite

Crue ou cuite, on la consomme avec bonheur. Certains attribuent même à la truffe des vertus thérapeutiques et notamment de donner la longévité à ceux qui en mangent. On ne compte pas moins d’une bonne centaine d’espèces de truffes se trouvant en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique. Lors de sa coction, il doit prendre en compte certains paramètres. D’ailleurs, toutes les truffes ne se préparent pas de la même façon, n’ont pas la même durée de sa mise en cuite, on peut même préparer et savourer certaines d’entre elles de toutes les manières : c’est le cas de la truffe noire qui est bonne crue ou cuite, peu importe la durée de la cuisson. Il vaut mieux peler ce gros champignon. Mais il est recommandé de le déguster tel quel, car même si la croûte n’est pas aussi chargée que le cœur, elle promet une belle expérience à vos papilles. Néanmoins, lorsqu’on l’épluche, on peut garder la peau dans de l’huile au choix afin d’en capter les arômes. Pour ajouter plus de mordant à notre repas à base de ce produit, on peut l’associer à d’autres produits qui contiennent naturellement de l’ail. Cela rehaussera le plat. En résumé, on peut dire que la truffe est un aliment extraordinaire qui satisfait tous les gourmands et qui est également dotée de valeurs nutritionnelles non négligeables. De ce fait, elle a une cuisson variée et adaptée.