Trouver un bon traiteur en Ariège

traiteur

Un évènement d’une grande importance approche à grands pas, cela peut être un baptême, une soirée VIP ou même votre mariage. Vous désirez prendre soin de vos convives pour les satisfaire à tout point et pour qu’ils gardent un excellent souvenir de votre grand jour. Organiser un évènement réussi tout en prenant en charge les préparatifs n’est pas une tâche des plus aisées. Voilà pourquoi plusieurs prestataires proposent de prendre en charge le buffet pour alléger vos tâches.

Pourquoi faire appel à un traiteur ?

Les occasions de faire la fête ne manquent pas, évènement familial, entrepreneurial et autres. Beaucoup de travail en amont, du stress et des paniques sont au rendez-vous surtout le jour J.

Et si vous faites recours aux services d’un traiteur ?

Au moins, les préparatifs diminuent. En plus, en faisant appel à un professionnel, vous êtes sûr d’offrir à vos convives des repas dignes d’un festin. Étant donné que le traiteur a pour mission de rendre vos évènements très réussis en choisissant les menus en parfaite harmonie avec le thème, il est donc le meilleur allié pour une fête inoubliable.

Ayant des expertises et des passions particulières pour la cuisine, un traiteur professionnel et son équipe sont aptes à vous satisfaire dans vos moindres exigences. En outre, finis les tracas de devoir faire l’achat de matériaux et des ingrédients nécessaires pour le buffet, le traiteur se charge de vous procurer de tout ce qui peut rendre votre grand jour inoubliable et parfait.

Comment choisir un bon traiteur ?

Choisir un bon traiteur pour un événement qui vous tient à cœur est un enjeu majeur étant donné qu’il joue un rôle important dans la réussite de votre événement. Alors, si vous souhaitez concocter des repas copieux pour vos convives, prenez le temps qu’il vous faut pour faire le bon choix. Commencez à consulter les annuaires de traiteur sur internet. Cela vous aide à choisir le meilleur à prix pas cher.

Vous pourrez avoir quelques idées sur le meilleur traiteur en Ariège. N’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur les forums. Les critiques et les appréciations des autres clients vous aident à y voir clair. Sachez également que le bouche-à-oreille fonctionne à merveille. Demandez auprès de vos voisins les traiteurs qui semblent avoir les qualités requises pour vous satisfaire.

3 plats exquis que l’on mange habituellement en Birmanie

En termes de gastronomie, la Birmanie est un pays qui séduit les voyageurs gourmands. En effet, il est difficile d’oublier le pays une fois que vous aurez goûté ses plats incontournables. Son patrimoine culinaire est surtout influencé par la cuisine des Indiens, des Chinois et des Thaïlandais, mais aussi par celle des ethnies locales.

Il y a par exemple les aromates et les épices qui constituent les savoureux ingrédients de base des plats incontournables. Dans cet article, vous aurez une petite sélection de trois mets à goûter absolument lors de votre passage en Birmanie.

Lahpet Thoke, une salade populaire à découvrir en Birmanie

La salade est un indissociable de la gastronomie birmane. Vous en trouverez à chaque coin de rue, sous des formes différentes et avec des ingrédients surprenants. Lors de votre séjour en Birmanie, vous serez sûrement étonné de découvrir la salade de feuille de thé, appelée Lahpet Thoke. Ne manquez pas de goûter cet apéritif délicieux et spécial ! Il s’agit d’une salade de feuilles de thé vert fermentées que l’on prépare dans une saumure.

Cette méthode sert à rendre les feuilles de thé souples et aussi à les donner une saveur en même temps aigre et amère comme les olives. Les feuilles de thé sont ensuite mélangées avec des cacahuètes, des graines de sésame grillées, des graines frites de fèves de soja, des gousses d’ail frites, des tranches fines de choux, des tomates en petits dés, des crevettes séchées, du chili et de l’huile d’ail. Le plat est souvent servi dans un petit bol de laque.

Les pains indiens palata

C’est l’un des pains les plus populaires de la Birmanie, qui ressemble un peu à une crêpe, mais en plus fine et en multicouche. En fait, ce sont les influences de la cuisine indienne qui ont donné le jour au palata. Il est souvent dégusté au petit-déjeuner dans les tea house. Salé et frit, le palata est garnid’une purée sucrée de pois chiche légèrement épicéeou encore d’un œuf cuit à l’intérieur.

Ici, le pain est cuit sur une plaque avec du beurre fondu ou de l’huile végétale. Ce qui donne du croustillant à la pâte. Ensuite, on le recouvre de petits morceaux d’oignons frits. Vous pourrez en manger à toute heure dans les petits stands de rue à même le trottoir. Depetiteséchoppesambulantesvendent également des palatas. C’est aussi très bon accompagné d’une tasse de thé noir birman préparéeavec du lait concentré et du sucre !

Mohinga, un plat de nouilles au poisson

Mohinga est parmi les plats nationaux les plus fréquemment mentionnés dans le pays. Si vous allez dans de petits restaurants locaux ou dans des échoppes de street-food, on vous recommandera fortement de commander ce bol de nouilles au poisson. Le ragoût est à base de poisson, de nouilles de riz, de pâtes de poisson (ngapi) et de poudre de pois. Il est cuit et aromatisé avec des herbes et plusieurs épices à savoir l’ail, l’oignon, le gingembre, le piment, le poivre, le curry, la poudre de curcuma et la citronnelle.

On y ajoute également des tranches d’œuf dur, de la courge frite, des pois, des fèves et des beignets d’oignons avant de le servir. Les Birmans mangent ce plat avec des noyaux de bananier croquants. Si vous n’êtes pas trop poisson, vous pourrez choisir la version avec du poulet. Cependant, il reste toujours une forte saveur de poisson à cause du ngapi que les Birmans utilisent dans de nombreux plats.

 

Voyager au Brésil pour une découverte culinaire exceptionnelle

Influencée par les cuisines européenne, indigène et africaine, la gastronomie locale s’avère être un art à apprécier lors d’un séjour au Brésil. Les globe-trotters y trouveront des mets savoureux et uniques qui se sont enrichis au fil du temps. Ils pourront, par exemple, découvrir une multitude de plats réalisés avec du manioc. À savoir que ce dernier est un produit de base de la culture alimentaire brésilien. Les touristes pourront essayer la farofa. Celle-ci est une farine de manioc frite dans du beurre ou dans de l’huile.

Elle est additionnée de divers ingrédients tels que du maïs, du bacon, de la viande fumée, de la saucisse, des œufs, des haricots, des herbes… Il est à noter qu’elle est un plat d’accompagnements brésiliens. Cette recette est souvent servie avec de la viande ou de la feijoada, un plat national du territoire brésilien. Par ailleurs, le pão de queijo est un délice à savourer. Il s’agit d’une petite boule de pain au fromage qui est confectionnée avec de la fécule de manioc, des œufs, du sel, du lait, du saindoux, de l’huile végétale et du fromage de lait de vache.

Savourer d’autres spécialités locales

Un circuit au Brésil est une opportunité pour découvrir une multitude de spécialités à base de viande. Les voyageurs y dégusteront, entre autres, le barreado. Celui-ci est un plat typique du littoral de l’État du Paraná. Il s’agit d’une recette simple à base de viande de bœuf ou de porc. Le secret de la préparation se trouve dans la façon de cuisiner la viande.

En effet, cette dernière est mijotée durant plus de 20 h. Elle est servie avec du riz, de la farine de manioc et de la sauce. Puis, le tout est agrémenté de banane et d’orange. Mis à part cela, les globe-trotters apprécieront les plats à base de fruit de mer. On compte, par exemple, le bobó de camarão. Cette soupe est un mélange de crevettes, de purée de manioc, de lait de coco et d’autres ingrédients. Elle peut être savourée avec du riz blanc.

Apprécier quelques desserts

Pour parfaire la découverte de l’art culinaire brésilien, les bourlingueurs pourront essayer quelques gourmandises en guise de dessert. Ils savoureront du brigadeiro. Celui-ci est une confiserie brésilienne typique qui est faite à base de lait concentré, de chocolat et de beurre. Il est très apprécié des enfants et se consomme surtout lors des fêtes d’anniversaire.

Les touristes y trouveront également de la cocada. Cette dernière est une friandise plus ou moins caramélisée. Elle est réalisée avec de la noix de coco râpée, du sucre et du lait. En outre, les globe-trotters dégusteront du pudim qui vient du nom anglais pudding. Ce dessert est un flan sucré confectionné avec quelques ingrédients tels que du lait, des œufs et du sucre.

Lyon : cité de la gastronomie

S’il y a bien une ville en France qui représente la gastronomie et le terroir, c’est sans le moindre doute Lyon. Cette sublime cité aux 1000 visages, situé dans le quart sud-est de la France, non loin des Alpes, est effectivement un vrai bonheur pour tous les amateurs de bonne chère, qui aiment la cuisine à la française, mais pas seulement. Les restaurants lyonnais sont très nombreux, et c’est aussi à cela que l’on reconnait l’attrait des habitants de la ville pour la bonne chère. À tous les coins de rue, dans les quartiers animés, on trouve des échoppes de tous genres, afin de se régaler, mais aussi de nombreux bars pour les fêtards et amateurs de bons cocktails.

Une grande variété de restaurants

Le restaurant le plus emblématique de la ville de Lyon est bien évidemment le bouchon lyonnais. Cette appellation concerne les restaurants typiques lyonnais, qui proposent généralement de la gastronomie locale, parfois revisitée, mais souvent plutôt authentique, et un brin calorique, mais tellement délicieuse ! Lyon est également une ville de grands chefs, elle nous permettra notamment de découvrir les brasseries du très regretté Bocuse, qui se situent aux quatre coins de la ville. Celles-ci offrent une cuisine plutôt raffinée, sans oublier d’utiliser de bons produits locaux bien évidemment. Elles font partie, elles aussi, du patrimoine culinaire lyonnais, qui est très riche. La cuisine étrangère ne manque également pas au programme, puisque l’on trouvera sur Lyon également beaucoup de restaurants italiens très variés, pizzerias ou restaurants plus classiques proposant des spécialités. On pourra s’y régaler à l’intérieur ou plutôt au soleil en terrasse dès le retour des beaux jours, les terrasses étant nombreuses et très agréables à Lyon.

Où trouver les meilleurs restaurants ?

En se baladant à Lyon on pourra très facilement tomber sur de délicieuses enseignes. Les bouchons lyonnais se trouvent notamment plutôt dans le vieux Lyon. Sur la presqu’île, dans les petites rues qui bordent le quartier de République ou la place des Terreaux, on trouvera des enseignes variées. De nombreux restaurants populaires et délicieux sont accessibles via la Croix Rousse, quartier lyonnais qui se trouve sur une colline et qui surplombe la ville. Et pour trouver le parfait Restaurant à lyon selon vos envies, vous pourrez faire confiance au Petit Paumé, en visitant leur site web. Il s’agit en effet d’un guide qui offre de nombreuses bonnes adresses lyonnaises, qui sont testées et vérifiées chaque année.

Beurre : les différentes façons de le cuisiner

Beurre : les différentes façons de le cuisiner

Plus doux et plus goûteux que l’huile végétale, le beurre entre dans la composition de nombreuses recettes. S’il est souvent jugé trop gras, il peut très bien être utilisé pour des plats de régime. Il existe ainsi plusieurs manières de cuisiner le beurre, et l’ingrédient s’adapte aussi bien à des préparations sucrées que salées. Les combinaisons sont infinies, et le beurre ne sert pas juste de remplaçant à l’huile ou à la margarine. Il affirme aussi le croustillant, tout en boostant le moelleux. En plus d’être facile à utiliser, il est aussi simple à travailler. Continuer la lecture de « Beurre : les différentes façons de le cuisiner »

Salon de la gastronomie des outre-mer du vendredi 1 au dimanche 2019

salon-Gastronomie des Outre mer

S’il y avait un événement gastronomique à ne pas rater en 2018, ce serait le salon de la gastronomie des Outre-Mer et de la Francophonie ou SAGASDOM. L’événement a eu lieu du 2 au 4 février 2018 à PARIS-EXPO Porte de Versailles. Cette 3e édition visait à promouvoir l’art culinaire créole auprès du grand public qu’il soit de la région ou d’un autre continent.

La genèse de SAGASDOM

Le salon de la gastronomie des Outre-Mer et de la Francophonie voit le jour grâce à Élisabeth Hidelbert de Rozières, plus connue sous le nom de Babette de Rozières, la première femme — et Antillaise, qui plus est — chef cuisinier dans la métropole. Animatrice télévisée à ses heures perdues, elle garde toutefois sa casquette de restauratrice à plein temps quand elle ne s’occupe pas du SAGASDOM. Le salon est né ainsi de son désir de faire connaître la cuisine créole en général, bien ancrée en elle, en 2016. Il s’agit d’un véritable festival de saveurs et de découvertes culinaires, d’un voyage au cœur des pays tels que la Guadeloupe, la Guyane, Mayotte, La Réunion, La Nouvelle-Calédonie et bien plus encore!

Le programme de la 3e édition

LOGO-BTOC

Durant les 3 jours où s’est tenu l’événement, les visiteurs ont pu aller à la rencontre de nouvelles saveurs à travers les spécificités de chaque territoire d’outres mer. Les visiteurs ont pu ainsi goûter aux différentes succulences venues des quatre coins du monde créole. La 3e édition a mis à l’honneur la Polynésie et ses produits locaux. Le samedi 3 février a été l’occasion pour les visiteurs de découvrir le salon en mode «nocturne», avec la fermeture des portes programmée à 23 heures.

Bien évidemment, comme chaque année, la remise du trophée de Babette a aussi rempli le programme du salon. Il s’agit d’une distinction remise à l’issue d’un concours entre tous les lycées hôteliers et autres centres de formation en hôtellerie inscrite dans le cadre de l’événement. Pour 2018, Guylène Arabian et Eric Briffard (meilleur ouvrier de France) ont orchestré le concours. Toutefois, d’autres prix ont aussi été décernés, comme celui de l’innovation. Cette année, elle récompense trois produits des DOM TOM : le nectar de goyave de Martinique, la confiture de banane Cavendish de la Réunion et la confiture d’ananas Victoria de la Réunion.

La visite des stands en vidéo

Quelques chiffres sur le salon SAGASDOM

Le salon de la gastronomie des Outre-Mer et de la Francophonie s’est étalé sur 3 jours sur plus 6000 mètres carrés de surface d’exposition et d’animation en tout genre.

stands salon Gastronomie des Outre mer

Stands parapluies et stands sur mesure au salon Gastronomie des Outre-mer

Plus de 120 exposants ont pu présenter leurs stands, de type stand parapluie pliable pour la plupart, afin de faire vivre une expérience inoubliable aux visiteurs. L’événement a accueilli plus de 30000 visites, ce qui fait de lui l’un des salons les plus prisés de l’année.

La 4e édition du SAGASDOM se tiendra à la même adresse pour 2019. Elle promet encore plus d’exposants, plus de visiteurs et bien plus de saveurs à découvrir. EN voici un avant-goût avec les 100 chefs présents au salon SAGASDOM 2019.

chefs salon sagasdom

Plus de 100 chefs attendus sur le salon pour partager leur savoir-faire et leurs expériences culinaires
(Pierre Grange, Joel Robuchon, Julien Delbe, etc.).

Voir le site du salon : https://sagasdom.com

Quelques plats namibiens à découvrir lors d’un séjour en Namibie

La gastronomie compte parmi les meilleurs attraits de la Namibie à découvrir au cours d’une escapade dans le pays. En raison de la pluralité ethnique de sa population, le territoire namibien possède une cuisine particulièrement diversifiée. Pour vous donner un aperçu sur le sujet, nous avons sélectionné pour vous quelques plats namibiens à découvrir au cours de votre séjour en Namibie. Mais avant cela, quelques mots sur les caractéristiques de la cuisine de Namibie s’imposent.

Continuer la lecture de « Quelques plats namibiens à découvrir lors d’un séjour en Namibie »

Découvrir l’originalité des spécialités culinaires malgaches

La qualité des spécialités culinaires malgaches relève du savoir-faire ancestral et des influences de différentes cultures, à savoir européennes, indiennes, africaines et asiatiques. Cependant, la base de la nourriture à Madagascar est le riz. Ce plat principal est souvent accompagné du « laoka » qui peut être de la viande, du poisson ou autres mets similaire. Néanmoins, un grand nombre d’autres plats, copieux et relevés, peuvent être expérimentés lors d’un séjour à Madagascar. Tour d’horizon sur ces plats pour une aventure culinaire sans égale.

Continuer la lecture de « Découvrir l’originalité des spécialités culinaires malgaches »

Les restaurants à thème montagnard

raclette

La chaine de restaurant « les Fondus de la Raclette » a été créée en 2014 par le jeune entrepreneur Mathieu Dacheville. Initialement établie à Paris (11ème, le 14ème et le 18ème arrondissement), elle connaît un réel succès et s’exporte maintenant en Belgique, à Bruxelles. Cet engouement autour de ce restaurant est surement dû à l’ambiance conviviale qui se dégage de la décoration et à la qualité des plats proposés.

La qualité des plats est assurée par des produits frais de qualité fournis par des partenaires qui sont de réels artisans du goût.

Les différents partenaires des « Fondus de la Raclette »

Salaisons du Mont Charvin : installées au cœur de la Savoie, les salaisons Mont Charvin fabrique des saucissons et des charcuteries dans la pure tradition régionale. Un soin particulier est apporté à la réalisation de leurs produits en sélectionnant des ingrédients de très haute qualité. Toutes les productions des salaisons du Mont Charvin sont garanties sans colorants, sans polyphosphate, sans ascorbate ni lactose.

Coopérative fruitière du Val d’Arly : implantée à Flumet en Savoie au cœur du Val d’Arly, entre lac et montagne, La Coopérative fruitière du Val d’Arly a été créée en 1969. Aujourd’hui la coopérative est composée de près de 70 producteurs et transforme dans son atelier une partie de son lait en Reblochon et en beaufort en utilisant l’autre partie.

Tous les fromages produits sont classés « AOP » (Appellation d’Origine Protégé, traduction européenne des A.O.C) depuis 1958. La production du lait et des fromages répond à un cahier des charges très précis afin de garantir leur qualité et leur authenticité. Pour finir, notons que les trois races de vaches autorisées sont : l’abondance, la tartine et la montbéliarde.

Jean Perrier & Fils : Depuis 1853, Jean Perrier et fils propose une sélection de vins de Savoie d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Ces viticulteurs produisent de l’Apremont, du Pétillant de Savoie, du Chignin, du Gamay ou encore de la Mondeuse.

La Brasserie du Mont Blanc : installée à la Motte-Servolex, à côté de Chambéry, la brasserie du Mont Blanc utilise les eaux pures et peu minéralisées des nombreux glaciers du Massif des Alpes pour la fabrication de sa bière. Plus précisément, c’est l’eau de la source de l’Enchapleuze, située à 2074 mètres d’altitude, juste sous l’Aiguille du Goûter qui est utilisée. Cela permet de produire une bière de qualité inégalée. La brasserie a obtenu de nombreuses médailles dans des concours internationaux.

Glace des Alpes : A ses origines, en 1988, la glacerie était seule un laboratoire artisanal de production de sorbets et de glaces installée dans un garage. Fort de son succès et de son savoir-faire, Glaces des Alpes confectionne aujourd’hui une gamme de produits de haute qualité.

En résumé, les restaurants « Fondus de la Raclette » créés par Mathieu Dacheville se présentent comme des lieux atypiques et conviviaux dans lequel on peut déguster des produits traditionnels savoyards de qualité.

Les délices japonais à goûter lors d’un voyage

Connu pour ses sushis et ses rāmens, le Japon est une destination idéale pour faire un voyage culinaire. En allant sur cet archipel, les passionnés de la gastronomie auront l’occasion de découvrir mille et une saveurs. Il en a pour tout le goût, que ce soit pour les adeptes de spécialité sucrée ou les amateurs de mets salé. Ceux qui aiment le sucré-salé trouveront également leur bonheur dans les restaurants locaux. À la carte, ils verront probablement les mots unagi no kabayaki. Il s’agit d’un plat d’anguille grillé ou cuit à la vapeur. Cette spécialité est traditionnellement cuisinée avec de la sauce soja, du saké et du sucre, un vrai délice pour les papilles. Elle est souvent accompagnée de riz. Donc, ce plat fera un excellent déjeuner. L’anguille n’est pas les seuls produits de la mer cuisinés par les Japonais. Au pays du Soleil Levant, les gourmets dénicheront aussi quelques mets à base de crabe. Les pattes de ces crustacés sont, par exemple, très apprécier en sashimi.

Continuer la lecture de « Les délices japonais à goûter lors d’un voyage »

Séjour gustatif à Cuba : quelques plats cubains à ne pas manquer

Pour profiter pleinement de votre séjour à Cuba, ne manquez pas de découvrir la spécialité culinaire cubaine. Simple, mais savoureuse, la cuisine traditionnelle cubaine utilise des ingrédients typiques qui procurent à ses plats une saveur unique. Afin de vous donner un aperçu sur le sujet, voici une sélection des plats cubains à déguster lors de votre escapade dans le pays.

Continuer la lecture de « Séjour gustatif à Cuba : quelques plats cubains à ne pas manquer »

Comment reconnaître les fromages ?

fromage

Fabriqué à partir de lait de vache, de chèvre, de brebis et autres, l’origine du Fromage remonte à plus de 7 000 ans avant notre ère. Si, auparavant, il était spécialement réservé aux classes sociales populaires, aujourd’hui, le met a conquis les tables les plus raffinées du monde entier. Le marché de l’industrie alimentaire connait désormais un développement très considérable et propose toute une variété de fromages. Alors, comment différencier tous ces produits les uns des autres ?

La liste des fromages et leurs familles

En général, il existe sept grandes familles de fromages. Ces derniers peuvent être classifiés en fonction de leur fabrication et de leur affinage. Il est fort de se rappeler que certains fromages disposent de la même appellation malgré le fait qu’ils sont fabriqués à partir de laits différents. On retrouve premièrement les fromages frais ou blancs, fabriqués à partir de lait caillé plus ou moins aromatisé ou encore salé. On retrouve également les fromages à pâte molle et à croûte fleurie. Au toucher, ils sont très souples et présentent une moisissure ayant l’aspect d’un duvet blanc, suite à la fermentation. La troisième catégorie est à pâte molle et à croûte lavée. Comme la catégorie précédente, elle est souple, mais se distingue par le lavage de sa croûte de manière périodique, et ce, avec de l’eau salée ou de la bière. Les fromages à pâte persillée sont moins souples et présentent des champignons qui se développent en moisissures après la préparation. Les fromages à pâte pressée non cuite sont fabriqués à partir de lait caillé aromatisé. Les fromages à pâte pressée cuite sont pressés et sont préalablement chauffés avant la mise en toile. La dernière catégorie est à pâte fondue qui est fabriquée en chauffant et en malaxant avec certains ingrédients (lait en poudre, crème, beurre, aromates…).

La procédure de fabrication des fromages français

Depuis fort longtemps, la procédure de fabrication de Fromage n’a pas changé, dans presque la totalité. .

Premièrement, le caillage consiste à isoler le petit lait du caillé en utilisant du suc de figue ou encore de la présure. Pour les fromages blancs, cela s’effectue sous l’effet de l’acidification. L’égouttage consiste à évacuer la proportion d’eau excédante dans le caillé, et ce, de manière naturelle (mettre celui-ci dans un linge et laisser le poids exercer la pression) ou encore de manière mécanique (en utilisant un pressoir). Le salage est réalisé par frottement ou par immersion du Fromage dans un bain de saumure. Cette étape est très primordiale étant donné qu’elle permet d’apporter du goût, de l’aspect et de la texture au produit. Le moulage permet de donner une forme parfaitement visuelle. La dernière étape, l’affinage, se réalise dans une pièce ventilée et propose une durée variant de quelques semaines à quelques années. En tout cas, plus l’affinage dure beaucoup plus longtemps, plus le produit possède un goût plus affirmé.

A la découverte de la cuisine libanaise

les mezzes

Si la cuisine libanaise est la cuisine du Moyen-Orient la plus réputée

c’est parce qu’elle résume avec brio l’ensemble des cultures culinaires

voisines et plus lointaines (Perse, pourtour méditerranéen…).

Véritable creuset de civilisation qui a vu le jour du premier alphabet à

Byblos et de la première école de droit d’Orient sous les Romains, le Liban,

son cèdre et sa fameuse montagne aux sommets laiteux, offrent aux gourmands un festival de saveurs, à déguster dans un restaurant libanais à Genève ou chez soi grâce à la livraison à domicile. Continuer la lecture de « A la découverte de la cuisine libanaise »