Découvrir les plats gastronomiques allemands

cuisine allemande

L’Allemagne est un pays d’Europe centrale bordé par la mer du Nord, le Danemark, la Pologne, la Suède, la Suisse et l’Autriche. Il est la destination touristique la plus appréciée du monde parce qu’il possède de magnifiques paysages. Du côté gastronomie, il a une cuisine très diversifiée. Mais l’image qui vient tout de suite à l’esprit quand on parle de gastronomie allemande c’est la bière, les saucisses et les pommes de terre.

Les spécialités culinaires allemandes qu’il faut absolument connaître

En matière de gastronomie, Berlin, la capitale de l’Allemagne est réputée par la cuisine végétarienne. Mais à l’instar de celle-ci, le pays a aussi d’autres spécialités culinaires qu’il est nécessaire de connaître. Pour les entrées par exemple, on a le sprotten constitué de poissons, d’anchois et de harengs. On trouve surtout ce plat au nord de l’Allemane où l’on sert en amuse-bouche sur une tartine de pain frais. Puis, on a le Kartoffelsatat qui est une salade de pommes de terre. Pour la réaliser, on a besoin de pommes de terre cuites à la vapeur, de moutarde, de cornichons, de vinaigre de vin blanc, d’oignons, de sel, de poivre, de kummel, d’une pomme, de l’huile et de l’ail. Pour les plats, il peut y avoir de l’Eisben qui est une spécialité culinaire très appréciée. Ce plat est un jarret de porc servi avec des pommes de terre et une purée de pois. Mais, il aussi le Currywurst qui est un plat gastronomique de street food berlinoise. Il peut être mangé à travers tout le pays. Celui-ci s’agit d’une saucisse bouillie servie en petits morceaux avec du ketchup et poudre de curry. Il peut être accompagné de frites. Côté dessert, les spécialités culinaires allemandes sont le Kasekuchen qui est à base de fromage blanc. Puis, on a le strudel qui est l’une des pâtisseries les plus réputées ayant la forme de chausson roulé garni de pommes et de fruits secs.

Par ailleurs, en Allemagne, le petit déjeuner est très copieux avec du café au lait ou du thé, des charcuteries, du fromage, des œufs, des confitures et bien sûr du pain. A midi, le déjeuner débute par une soupe ou seulement une salade verte ou salade de chou. Et pour le soir, sur la table, il y aurait des tartines de pains avec du beurre, des saucisses et des fromages.

Particularités des spécialités culinaires allemandes

Les spécialités culinaires les plus réputées de l’Allemagne sont les saucisses que l’on peut déguster avec de la moutarde. On peut en compter plus de 1 500 sortes de saucisses. Les plus courantes sont les saucisses de Francfort appelé Knackwurst qui est une base d’une fine pâte de viande de porc. Puis, on a la saucisse de Bavière qui est à base de viande de veau et de porc accompagné d’oignons et de persils frais. Il ne faut pas oublier la saucisse de Nuremberg qui est très délicieux. C’est une toute petite saucisse de porc que l’on cuit au gril.

Vient ensuite, la pomme de terre qui est le légume national. Arrivé au moment des grandes découvertes par l’Amérique Latine, on la prépare soit en salade, en purée, en frites ou sautée dans la poêle et accompagnée de saucisses. Le second légume national est le chou pouvant être cuisiné en farci ou en salade

Côté boissons, la particularité de l’Allemagne est la bière. Elle est toute une institution. En effet, dès le XVème siècle, on trouve déjà plus de 113 sortes de bières dans ce pays. Elle peut être consommée dans n’importe quelle occasion.

Les vins de Provence, avec quels mets les accorder ?

vin de provence

Lorsqu’il s’agit de Côtes de Provence, Bandol, Cassis ou encore Coteaux varois, on pense le plus souvent à des vins rosés. En effet, le terroir provençal est particulièrement propice à l’élaboration de rosés aux arômes subtils et délicats, légers et fruités avec parfois des notes d’agrumes apportant de la fraîcheur en bouche, très appréciés pour des apéritifs à la saison chaude. Cependant, en Provence on ne consomme pas du rosé uniquement l’été, et de très bonnes cuvées de rouge et de blanc sont produites chaque année.

Vins rouges de Provence, avec quels plats les accompagner ?

Généralement, contrairement aux Bordeaux, les vins de Provence se dégustent dans les 5 années suivant leur mise en bouteille. Ce ne sont donc pas des vins de garde pour la plupart, ils sont plus légers et peu taniques.

Il est souvent recommandé d’accompagner un bon Côtes de Provence avec une spécialité de la région comme par exemple une daube de bœuf ou bien en osso buco. Les vins rouges révélant la présence de syrah aux arômes de fruits rouges se marieront parfaitement avec des fromages de chèvres ou de brebis. Les vins rouges un peu plus puissants aux notes légèrement épicées sont idéals sur des viandes grillées. Avec du gibier, il est néanmoins préférable d’opter pour un vin de Provence à la bouche puissante, mais possédant des notes délicates de fruits rouges.

Le vin rosé, pour l’apéritif, mais pas seulement

Oui, les vins rosés sont les rois de l’apéritif et sont souvent synonymes de vacances et de détente. Souvent victimes de préjugés, ils ont pourtant des arômes très intéressants, soigneusement travaillés par les vignerons. On les consomme le plus souvent frais, autour de 8°c, mais pas glacés, ce qui altèrerait leur bouquet aromatique. Contrairement aux idées reçues, le rosé accompagne de nombreux plats et pas uniquement des tapas ou des toasts de tapenade.

Le rosé se marie très bien avec des plats du sud assez relevés, comme la traditionnelle aïoli (comme ce rosé du var), ou bien une cuisine du monde épicée (acras de morue). Pour accompagner un plat épicé, à base de poulet par exemple, choisissez un rosé plutôt charnu, qui a du corps. Le rosé se déguste également très bien avec des plats à bases de poissons comme la bouillabaisse ou avec un plateau de fruit de mer, ce qui constitue une bonne alternative pour ceux qui n’aiment pas le vin blanc.

Château de l’Escarelle, cuvée les Deux Anges, parfait pour accompagner des plats méridionaux

Vins blancs et poisson, une valeur sûre ?

Il est vrai que lorsque l’on veut être sûr de ne pas se tromper, choisir un vin blanc pour accompagner un plat à base de poisson est souvent la bonne option. Néanmoins il existe de nombreuses possibilités, selon les cépages et les arômes des vins.

Un vin blanc minéral marqué par des notes d’agrumes accompagnera merveilleusement bien un plateau de fruits de mer, un poisson en sauce, ou bien un fromage plutôt frais (évitez les chèvres secs, trop forts pour ces types de vins).

Les blancs développant en bouche des arômes bien présents de fruits à chair blanche seront servis sur une volaille grillée ou des plats plutôt légers. En cuisine méditerranéenne, ces vins se marient par exemple avec des fleurs de courgettes ou un tian de légumes.

Accords vins-pâtisseries, ne vous trompez plus

accord vins

Il n’est pas toujours facile de choisir les vins à servir avec les pâtisseries. Il faut en effet que les 2 soient en harmonie si on ne veut pas gâcher le plaisir ou ressentir de la lourdeur. Selon l’avis des experts, à chaque type de pâtisserie son vin, il ne faut pas vous tromper dans votre choix.

Que boire avec les pâtes à choux fourrées à la crème?

Paris-brest, religieuse, éclair, Saint-honoré, autant de pâtisseries qui font ravir nos papilles. Celles-ci seront meilleures avec des vins doux aux arômes fruités comme le Gewurtztraminer Moulin de Dusenbach et les Côtes de Bergerac Couleur d’Automne. Alliant subtilement fraîcheur et légèreté, ces vins feront ressortir les saveurs gourmandes des choux fourrées à la crème.

Pour le Saint-honoré, on peut aussi choisir un vin pétillant comme le Mousseux Brut Mon Bijou, ou encore un Alsace AOC Sylvaner Vieilles vignes.

Et avec les génoises, les tartes et les mille-feuilles?

Les génoises se distinguent par la crème onctueuse avec laquelle on les enrobe. On peut prendre l’exemple d’un fraisier. Logiquement, comme cette pâtisserie comporte des fruits rouges, on peut le servir avec un vin rouge. Cependant celui-ci ne s’accommode pas avec la crème au beurre ou à la chantilly. Il est préférable ainsi de se tourner vers les vins effervescents peu sucrés comme le vin liquoreux Figues et Noix.

En revanche, si vous servez une tarte au citron au dessert, il convient de boire un vin blanc léger tel que le Bordeaux blanc Duc des Peyrières ou le Pays d’Oc Tibérius blanc.

Et avec les mille-feuilles, il vaut mieux choisir un vin qui ne fera pas l’ombre à l’arôme naturel de la vanille, caractéristique de cette pâtisserie. Un vin blanc aromatisé aux pommes et aux châtaignes accompagnera merveilleusement bien ces délicieuses pâtes feuilletées garnies de crème chantilly.

Vous pouvez trouver les vins qu’il vous faut sur le catalogue de la Cave de Délices et Gourmandises.

Mes astuces pour choisir un traiteur pour le mariage

traiteur

Le mariage est un événement très important. C’est cette action par laquelle deux personnes choisissent d’unir leur vie, pour le meilleur et pour le pire.
L’organisation de cet événement ne peut donc être prise à la légère. Il doit être préparé minutieusement et tous les aspects de ce jour nécessitent une attention particulière.
Continuer la lecture de « Mes astuces pour choisir un traiteur pour le mariage »